Collectif Le Cagibi - La gravure pour dire, raconter et faire ressentir la guerre - Collège Moulin blanc - SAINT-AMAND-LES-EAUX - avril 2018

Les 11 et 20 avril derniers, Madeleine Guilluy du collectif "Le Cagibi" a initié les élèves de 3e Tillion à la linogravure lors de deux séances au collège.

Le fil conducteur de l'atelier était "Dire, raconter, faire éprouver la guerre". Chaque élève a produit en autonomie une image en s'inspirant de photographies puis a gravé sa plaque de linoléum.

madeleine.JPG

 

L'objectif artistique était de partir d'une ou de plusieurs photographies d'époque et de s'en affranchir en la déconstruisant, en la désarticulant ou en insistant sur un élément saillant.  Au fil du travail une idée s'est précisée: faire ressortir la violence de la guerre ne passe pas forcément par la tentative de retranscription documentaire. La violence n'est pas obligatoirement frontale: les élèves ont pu ainsi expérimenter l'importance du hors-champs.

léonie.JPG

Un premier tirage avec une technique d'impression à la cuillère a été réalisé lors de l'atelier. Les élèves se sont ensuite rendus à l'école d'art de Saint-Amand afin d'expérimenter différents supports de tirage : papier de soie, papiers de couleur, pages de livres anciens, transparents et journaux. Une diversité de supports qui ont métamorphosé les œuvres en témoignages poétiques.

IMG_20180411_103600.jpg

IMG_20180517_004541.jpg

Enregistrer