Claire Chevrier - exposition « Il fait jour » - Collège Saint-Exupéry - ONNAING - mars 2014

Hier, au collège Saint-Exupéry d’Onnaing a été célébré le finissage d’un EROA consacré à dix photographies de Claire Chevrier, issues de l’exposition « Il fait jour » proposée initialement au terme d’une résidence au CRP de Douchy-les-Mines en 2010.

L’EROA a constitué un élément essentiel du projet annuel de l’option DP3 afin d’encourager la recherche documentaire, la prise d’initiative et l’ouverture culturelle des élèves par les élèves eux-mêmes. En effet, au-delà du cadre de l’HDA, il s’est agi de créer un événement culturel destiné tant aux collégiens qu’à trois classes de CM2 qui s’étaient révélées intéressées.

Les élèves ont pu ainsi s’interroger, à l’invite de Claire Chevrier, sur la place de l’homme dans son espace de travail, sur le parcours de nombreux professionnels et le regard que l’on peut porter sur le sujet interrogé et/ou photographié. L’exposition a porté sur un territoire à la fois familier (entreprises implantées à Onnaing, Anzin, Trith-Saint-Léger…) et inconnu. La démarche des élèves de DP3 a donc d’abord consisté à effectuer des recherches sur l’artiste, les entreprises, à interroger le personnel du collège, à rendre compte de cet entretien par des textes et des photographies, à rencontrer Justine Bethencourt, médiatrice culturelle du CRP, à suivre un atelier d’analyse du cadrage et de la composition, à découvrir une structure culturelle proche mais méconnue (Le Phénix, scène nationale de Valenciennes) à interroger Amandine Top, chargée des relations publiques, à assister à la représentation de L’Homme V, spectacle circassien proposé entre autres par Vincent Warin, ex-champion de BMX, qui lui aussi s’est prêté au jeu de l’interview, à s’entretenir avec Christophe Olivier, régisseur du CRP, lors de l’accrochage des photographies de Claire Chevrier…

Les élèves, en équipes, ont par ailleurs conçu la maquette du carton d’invitation, sélectionné les photographies qu’ils souhaitaient présenter lors des ateliers destinés aux écoliers-visteurs… S’est ainsi imposé un plan d’exposition.

Trois jeudis de suite, les élèves de DP3 partagés en trois groupes ont successivement accueilli les CM2 de Mme Lacherez (école Matisse d’Onnaing), les CM2 de M. Lecuppre (école du Centre Niveau 2 d’Onnaing) et les CM1-CM2 de Mme David (école de Vicq). Qu’il s’agisse de l’accueil, de la visite guidée où divers points de vue étaient proposés sur chaque photographies, de l’atelier-cadrage ou de l’atelier-composition, les collégiens ont assuré l’encadrement des écoliers. Enseignants et enfants sont tous unanimement repartis ravis par cette approche active, variée d’une exposition photographique, pour la plus grande satisfaction des collégiens et de leurs professeurs, Mlle Defer et Mme Dutilleul.

En outre, huit classes du collège ont également exploité cette exposition dans le cadre de leurs cours : exploitation de la richesse de la notion de point de vue, sublimation de l’ordinaire par des exercices d’écriture créative, questionnement sur la beauté des œuvres artistiques ou la légitimité des photographies de Claire Chevrier en tant qu’œuvres d’art, comparaison avec des techniques proches de celles découvertes en littérature… Les entrées ont été nombreuses et ont toutes amené les enseignants à apprécier la richesse des réactions et impressions, exploitables en classe, qu’aura suscité cette exposition.

Hier, les élèves de DP3 ont pu rédiger un bilan complet des connaissances et compétences acquises ou mobilisées lors de ce projet. Au-delà de la prise d’initiatives, de la gestion de responsabilités face à des classes de jeunes élèves, et de l’aisance orale encouragée, nombreux auront-il été à souligner l’entraînement méthodologique que leur aura offert cet EROA dans le cadre de la préparation à l’HDA… Les discours assumés par deux élèves lors du finissage se sont fait les échos du bilan collectif de l’option DP3, et cela devant Mme Gréaume, maire d’Onnaing, Mme Perrin, médiatrice culturelle du CRP, quelques enseignants et de nombreux collégiens. Monter un événement culturel et en découvrir les coulisses aura mobiliser l’ensemble de ces élèves, aux motivations et résultats scolaires a priori très divers.

Marie Dutilleul, professeure de lettres modernes

<diapo>i1.jpg;i2.jpg;i3.jpg;i4.jpg;i5.jpg<diapo> 

<titre>Atelier cadrage;;;;<titre>