David Droubaix - La stratégie de l'asphyxie, quand l'information devient une musique aléatoire - Collège Jules Ferry - DOUAI - novembre 2017

Pour l'artiste David Droubaix, la plasticité d'une installation ne se limite pas forcément à son aspect visuel.

Dans la "Stratégie de l'asphyxie" de 2011, David Droubaix accumule d'anciens postes radios sur une structure métallique. Il en résulte une cacophonie due à la perturbation de chaque radio par les autres mises en route. Le spectateur , perdu, ne peut comprendre ni saisir les informations qui sont diffusées par les postes. Le travail de David Droubaix offre un lien évident avec les fluxs d'informations et le fonctionnement des mass-médias qui nécessitent un certain recul de la part de celui qui les aborde. La grisaille domine l'installation, comme une sorte de brouillard qui perdrait inexorablement le spectateur.  L'artiste entend aussi placer son travail dans une approche d'ordre musical, puisqu'il évoque Zbigniew Karkowski comme l'une de ses sources de réflexion. 

 

Photographie de Kilian Busse (3e)

 Lors de la visite, les élèves ont pu comprendre le sens du mot asphyxie dans la mesure où les sons perturbaient quelque peu l'écoute et les échanges entre élèves et enseignant.

Il a donc fallu laisser la place à une découverte sensible sous forme de croquis des oeuvres avant de pouvoir échanger par la suite dans la quiétude de la salle de cours. 

image 2.jpeg

 

 

Enregistrer