A la recherche du Minotaure...2 - collège Lucie Aubrac - DUNKERQUE - février 2020

La journée du mardi 11 février a été marqué par la présence de M Bassimon, graveur-relieur, intervenant auprès des classes de 6e1 et de 6e2 dans le cadre d’un projet interdisciplinaire entre les arts plastiques et les mathématiques.

Les élèves ont pu travailler un matériau propice à la technique de la pointe sèche : le linoleum. Liant les apprentissages des deux disciplines, le projet s’est construit autour de la thématique du labyrinthe et de ces dédales. La classe de 6e1 a repris les labyrinthes à une entrée et une sortie, étudiés en mathématiques et se les sont réappropriés en y intégrant un motif, la classe de 6e2 a travaillé à nommer les solides, à représenter les solides en volume (cube et pavé droit) puis à créer différentes vues en perspective à partir de ses solides. Par la suite, ils ont repris ses constructions en réalisant des vues perspectivistes où Thésée déambule dans le labyrinthe.

Chaque estampe produite sera exposée lors de l’e.r.o.a. du collège, en mai 2020.

La fin de l'action s'est manifestée par un échange oral entre le graveur et les élèves autour de la pratique de cette technique, du matériau, de son histoire… et un retour écrit par les élèves concernant cette rencontre.

« C’était une grande matinée à graver le lino et à utiliser une presse. ». Soultoine (6e1)

« Ça m’a plu de graver et de travailler la matière (linoleum) et d’utiliser la presse. ». Kency (6e1)

« J’ai appris à graver sur du lino, c’était trop bien même si c’était dur. C’est la première fois que j’en faisais et l’encrage a rendu encore plus beaux les labyrinthes ! ». Adriano (6e1)

« J’ai bien aimé car c’était original, je ne connaissais pas, je me suis bien amusée. » Lana (6e1)

« J’ai bien aimé parce que c’était la première fois que je gravais sur du lino et plus tard, j’aimerai bien être graveur. ». Lucas (6e1)

« J’ai appris à graver le linoleum, j’ai eu un peu de mal avec la gouge. Je me rappellerai ce jour. J’ai aimé utiliser la presse. ». Bryan (6e1)

« C’était satisfaisant d’enlever le linoleum ». Lénaëlle (6e1)

« C’était plutôt dur avec la gouge. On a imprimé nos labyrinthes avec de l’encre. ». Ilhame (6e1)

« C’était bien car j’ai appris de nouvelles choses, j’ai appris comment graver. ». Bakhta (6e2)

« Il faut de la patience et être précis dans les gestes. ». Benjamin (6e2)

« J’ai découvert une histoire et un nouvel objet « une gouge » ». Mohamed (6e2)

« C’était dur mais j’ai bien aimé le concept, et il fallait avoir de l’inspiration. ». Pauline (6e2)

« Cette journée était top. J’ai compris que l’art peut être utiliser de différentes manières. Ce n’est pas facile et il faut avoir de l’imagination. Merci pour cette découverte. ». Inès (6e2)

« J’ai connu un graveur que je ne connaissais pas, il s’appelle Benjamin Bassimon. J’ai appris à graver, c’était cool. ». Kylian C.

« C’était excellent la gravure avec Benjamin. ». Meïssane (6e2)

Merci à Mmes Callaert, Joubert et M Hebben pour leur investissement dans la réalisation de ce projet.

<diapo>i1.jpg;i2.jpg;i3.jpg;i4.jpg;i5.jpg;i6.jpg;i7.jpg;i8.jpg;i9.jpg;i10.jpg;i11.jpg;i12.jpg;i13.jpg;i14.jpg;i15.jpg;i16.jpg;i17.jpg;i18.jpg;i19.jpg;i20.jpg;i21.jpg;i22.jpg;i23.jpg;i24.jpg;i25.jpg;i26.jpg;i27.jpg;i28.jpg;i29.jpg;i30.jpg<diapo>