Gildas Lepetit-Castel - L'art, médium? - Collège Saint-Exupéry - ONNAING - novembre 2015

L'art, médium?

C’est entre autres sur cette question qu’au collège Saint-Exupéry d’Onnaing les élèves auront été amenés à réfléchir grâce à l’exposition composée de 20 photographies de Gildas Lepetit-Castel.

L’artiste a accepté de se soumettre aux questions d’une classe de 4ème et de 3ème afin qu’ils découvrent son parcours et son univers le jeudi 12 novembre. Puis au terme d’un atelier passionnant, les élèves ont pu apprécier le résultat de leurs prises de vue en fonction de 3 techniques (pose lente, pose rapide et peinture au flash) et des conseils prodigués par Gildas. L’objectif était de renouer avec l’esprit des photographes spirites des XIXème et XXème siècles tels William Howard Mumler, Edouard Isidore Buguet ou Ada Emma Deane pour que les 4èmes fassent croire à la possible irruption du fantastique dans les lieux familiers du collège… Les 3èmes ont, pour leur part, cherché à jouer à communiquer avec les victimes de la Grande Guerre grâce à d’anciennes cartes postales.

Un autres classe de 4ème a quant à elle préparé des saynètes adaptant des oeuvres du XIXème siècle, et cela en exploitant divers genres et diverses techniques du spectacle vivant : marionnettes, théâtre de papier, lecture chorale, théâtre de boulevard… Quel que qoit le registre à l’oeuvre dans le poème de Baudelaire, les nouvelles de Maupassant et de Gautier, les pièces de Champfleury et de Feydeau entre autres, les fantômes étaient toujours présents pour faire rire, peur ou réfléchir… Les saynètes étaient accompagnées d’un paysage sonore composé par la classe en partenariat avec Gildas Lepetit-Castel. La matière première a été téléchargée sur des banques de sons libres de droits et gratuits, montés grâce au logiciel Audacity et confiés à l’artiste afin qu’il arrange et monte les divers morceaux créés par les élèves. L’enjeu consistait, là, à ménager une certaine angoisse en accord avec le thème du spectacle grâce à tous ces sons qui provoquent si souvent l’inquiétude et l’inconfort, en particulier dans les films d’horreur que les élèves affectionnent tant.

Par ailleurs, une classe de 6ème a composé des contes étiologiques, à propos des animaux qui nous font le plus peur, ou des contes de fantômes se déroulant durant l’Antiquité. Deux classes de 4ème ont imaginé des nouvelles fantasiques, entre autres à partir des photos de Gildas Lepetit-Castel. Et une classe de 3ème a rédigé des nouvelles à chute fantastiques à partir de cartes postales de la Première Guerre mondiale…

Du 9 au 17 décembre, six classes de CE2-CM1-CM2 du secteur ont été accueillies au sein de l’établissement. Au terme de deux heures de visite, les écoliers ont quitté le collège enchantés.

Un atelier leur proposait de découvrir les photographies de l’artiste, commentées par des guides de 4ème. Un deuxième atelier leur permettait en petits groupes de s’essayer à l’écriture créative à partir d’un déclencheur et d’une photo prise par les collégiens tandis que d’autres s’essayaient à la magie de la pose lente devant et derrière l’objectif d’un EOS 750. Un troisième atelier, enfin, leur offrait la possibilité d’apprécier un paysage sonore, le spectacle monté par les collégiens et de mener une enquête au terme de laquelle, grâce à 20 énigmes, les écoliers en savaient davantage sur les mythes funéraires durant l’Antiquité et de multiples cultures (grecque, latine, nordique…), les mythes racontés par Pline le Jeune et Ovide à propos de célèbres fantômes tels Eurydice,les vanités et leur lien étroit avec la mort ou encore les fantômes dans la culture japonaise. Toutes les affiches proposées aux écoliers avaient été créées par les 6èmes en A.P., les vanités avaient été imaginées par des 5èmes en cours de français, des couvertures de scary stories avaient été mises au point en cours d’anglais par 4èmes LV1 et les bandes dessinées avaient été produites par des 4èmes et 3èmes en cours de langues anciennes…

A chaque étape de ces visites, ce sont bien des élèves de 4ème qui ont toujours orienté, accompagné, éclairé, diverti les écoliers… mais aussi les autres classes du collège qui s’étaient révélées intéressées par le projet.

379 élèves ont pu ainsi participer activement à la mise en oeuvre de cet EROA et visiter l’exposition… Lors du finissage, les discours de deux guides de 4ème ont particulièrement insisté sur la grande disponibilité de Gildas Lepetit-Castel, les compétences et les savoirs qu’ils ont acquis avec plaisir grâce à la photo spirite qui leur aura fait découvrir ce qui a tant touché la société du XIXème siècle et continue de nous hanter, puisque les fantômes n’ont toujours pas quitté notre imaginaire…

Une modeste publication paraîtra prochainement pour immortaliser les textes, couvertures, photographies conçus par les élèves.

Un compte-rendu du projet est accessible grâce à ce lien :

https://www.youtube.com/watch?v=Ieht1EGHJQ0

Ont participé à la mise en oeuvre de l’exposition (encadrement, productions en classe, visite…) : Elodie Carion, Geoffrey Cottenceau, Véronique Fierquin, Amalie Garcia, Céline Huvelle, Mélanie Plateau, Eric Ramboux, Cécile Werquin. Merci à eux ainsi qu’à Gildas Lepetit-Castel !

Marie Dutilleul, lettres modernes, collège Saint-Exupéry d’Onnaing.

 

<diapo>i1.jpg;i2.jpg;i3.jpg;i4.jpg;i5.jpg;i6.jpg<diapo>

<titre>La pose lente pour que le fantastique fasse irruption dans un lieu familier...;;La pose rapide en 3ème... pour commémorer la Grande Guerre;Les guides de 4ème accompagnent les écoliers dans leur découverte de Motion Pictures de Gildas Lepetit-Casteli4;;Une animatrice de 4ème éclaire les écoliers sur les techniques exploitées par les collégiens pour créer leurs propres photos spirites<titre>