Hervé Robillard-musée Saint Landelin -Le Voyage Immobile - présentation des actions pédagogiques-collège Gabriel de la Gorce - Hucquelier

Le voyage immobile

 

Introduction.

 

Pourquoi voyager, que recherche-ton dans le voyage ? Dans son abécédaire, Gilles Deleuze dit ne pas avoir de sympathie pour les voyages. Les voyages étant de fausses ruptures, des ruptures à bon marché. Le seul type de voyage trouvant grâce à ses yeux est le voyage selon Proust lorsqu’il dit qu’un bon rêveur est quelqu’un qui va vérifier si la couleur était bien là. Comprenons « là » où il l’avait ressentie, dans son voyage intérieur, opéré par l’intermédiaire de l’art.

Aller vérifier ce que l’on a rêvé… mais avant cette étape, il faut que le rêve et l’imaginaire soit activé chez les collégiens, ce que peut susciter l’enseignement des Arts Plastiques et des Humanités au collège. Nous proposons donc de développer des pistes qui permettent de trouver du rêve et de l’ailleurs dans le quotidien des collégiens par l’intermédiaire de l’œuvre d’Hervé Robillard que nous avons invité cette année pour notre EROA. Dans sa manière de mettre en scène les objets, en travaillant leurs ombres, leurs lumières et la perception de leurs surfaces, Hervé Robillard nous offre un voyage en intensité, tout en restant immobile.

01.jpg

Exposition.

 

Dans la salle EROA sont présentées sept photographies d’Hervé Robillard ainsi que des céramiques asiatiques prêtées par le Musée de l’Hôtel Sandelin de Saint-Omer. C’est lors d’une invitation au musée de l’Hôtel Sandelin qu’Hervé Robillard a réalisé ces photographies à partir des objets de la collection en proposant de nouveaux points de vue qui nous emmènent ailleurs.

 

Interventions.

 

Hervé Robillard est intervenu dans les classes de 3e dans le cadre d’un échange autour de sa pratique. 02.JPG

 

Delphine Adams, médiatrice du musée de l’Hôtel Sandelin, est intervenue dans les classes de 6e autour des missions des musées quant à la façon d’informer le public, exposer et conserver les œuvres.

03.JPG

04.JPG

 

Travaux d'élèves.

 

L’ensemble des élèves du collège ont participé à cette réflexion autour du voyage immobile par la réalisation de travaux. Nous ont rejoint les élèves de CE2, CM1 et CM2 de l’école de Bécourt. Une sélection des travaux du collège et de l’école est présentée au CDI.

 

- CE2  et CM1: Expérimentation autour de la réalisation d’ombres pour percevoir autrement l’espace.

- CM2 : Travail autour du thème des cabinets de curiosités.

- 6: Réalisation d’un « mini-musée qui fait rêvé », évocation des cabinets de curiosités et de l’œuvre de Joseph Cornell.

- 5: Réalisation de cartes aux trésors en photographiant des objets du quotidien puis en retravaillant l’image numériquement pour la transformer en un espace narratif lié aux récits d’aventures étudiés en Français.

- 4: Réalisation d’une ville en ombre chinoise à partir d’objet du quotidien, puis réalisation d’un diaporama restituant l’installation en y ajoutant le récit d’un voyageur. Visite des collections du musée de l’Hôtel Sandelin; visionnage du film « Le Havre » d’Aki Kaurismäki au cinéma de Desvres.

- 3: Réalisation d’une vidéo d’un « voyage sensationnel » dans un petit espace dont les limites disparaissent et dont l’action fait ressentir au regardeur le passage d’une sensation à une autre. Un travail de sonorisation a été effectué en parallèle en Éducation Musicale.

 

05.JPG

 

06.JPG

07.JPG