Pauline Delwaulle - L’Enfer de la consommation - Lycée Pierre Forest - MAUBEUGE - novembre 2015

vendredi 27 novembre.

Des élèves préparent une installation vidéo dans la sandwicherie du lycée. Leur projet : montrer l’envers, « L’Enfer de la consommation ». Une nappe en papier, symbole de ce prêt à jeter, est disposée de part et d’autre d’une grille. Ainsi recyclée en écrans de projection, le support participe du propos. La forme sert le fond, le fond prend forme. D’un côté, des photographies de poubelles, d’immondices, avec des sons directs, bruts, où le bruit strident d’une benne à ordures s’apparente à un cri qui perce la nuit. De l’autre, des photographies de « facing » sur une musique d’ascenseur. Comme si l’envers et l’endroit du décor étaient renvoyés dos à dos pour mieux interroger ce monde qui peut-être tourne à l’envers…

Un autre groupe met en place son projet interactif sur les préjugés. La matière : Des portraits. Des textes qui parlent d’un lieu dans lequel on se sent bien. Les photographies des lieux en question. Quel lieu se cache derrière quel texte ? Quel visage se cache derrière quel lieu ? C’est tout l’enjeu du dispositif : interroger les idées reçues et gratter les apparences pour dégager la complexité des vécus.

Dans la salle adjacente, le même type de mise en scène. Des élèves disposent une série de photographies de Maubeuge sur une table, et en préparent deux autres : l’une étiquetée « vision positive », l’autre « vision négative ». Ces photographies, que le spectateur devra répartir en fonction de la représentation qu’il a de la ville, sont autant de révélateurs de subjectivités. Subjectivité des élèves qui ont choisi un cadrage, un sujet, une distance, un temps. Subjectivité des spectateurs qui probablement ne se trouveront pas là où les élèves pourraient les attendre…

Quant à Pauline Delwaulle, elle semble dotée d’un don d’ubiquité : elle jongle avec les projets, branche les amplis, scotche les câbles, vérifie les fichiers, etc., le tout dans une ambiance électrique… mais festive !

Simon Rongère

<diapo>i1.jpg;i2.jpg;i3.jpg;i4.jpg<diapo>

<titre>Pauline Delwaulle et un enseignant s'occupent des branchements;Pauline Delwaulle fait les derniers branchements;Préparation d'un projet interactif sur les préjugés;Préparation d'une installation vidéo<titre>