Raphaël Zarka -Teen spirit, saisir le potentiel de la ville - Collège Maxence Van Der Meersch - MOUVAUX - décembre 2016

 

« Ah ! Malgré notre terrible situation, avec quelle joie nous voguions ! Nous nous élevons lentement, lentement … nous escaladons la longue lame tranquille ; nous nous balançons un instant à son sommet, comme une planche sur une rampe et nous replongeons tête baissée dans l’abîme écumant, pour remonter encore. » 



Herman Melville, Mard



La sculpture de Zarka contient un potentiel dynamique à la manière d’un Carl André ou d’un Robert Morris ; ce qui a permis une approche de la représentation du mouvement en dessin (6ème) ou en volume/construction (3ème), des références telles que la sculpture constructiviste du début du 20ème siècle (frères Medounetzky, frères Sternberg), Richard Serra, ont pu être convoquées mais aussi le travail de Vincent Ganivet, ou les structures de Kenneth Snelson.



"Saisir le potentiel de la ville " (voir citation de Greg Steczyk dans l'article précédent) a ouvert la voie vers une ville potentiellement « facile », les 5ème ont inventés des villes radieuses sans efforts, à base de réflexions sur le déplacement entre ou à travers les bâtiments. Paul Constant, Claude Parent/ Paul Virilio, des œuvres récentes de Vito Acconci, ou certains principes architecturaux du Corbusier se sont invités. Les travaux des élèves s'appuyaient souvent de la force de la vidéo.

Parallèlement, une exposition spontanée des formes du skateboard s'est tenue dans le hall du collège : les élèves (et les collègues) étaient invités à présenter leurs planches, de préférence très usées ou particulières, histoire d'apprécier esthétiquement des images s'éffaçant pendant le travail de glisse, ou de mesurer l'évolution des formes et des pratiques.

Sébastien Bruggeman 

<diapo>i1.jpg;i2.jpg;i3.jpg;i4.jpg;i5.jpg;i6.jpg<diapo>

<titre>forme utile;forme utile;forme utile;ville sans effort;ville sans effort;ville sans effort<titre>