Pauline DE CHALENDAR - Ateliers de dessin 3D - collège Lucie Aubrac - DUNKERQUE - avril 2019

Workshop dessin 3D

Les classes de 5e3 et de 5e4 ont eu l’occasion dans le cadre d’un workshop ayant eu lieu le 29 et 30 avril 2019, de découvrir et de pratiquer le dessin 3D.  L’artiste leur a présenté son parcours, et le dispositif présent, ainsi que les particularités apportées par la réalité virtuelle. L’accent a aussi été mis sur une des particularités de son dispositif de création, construit en collaboration avec un laboratoire lillois, et soulignant le rapport qu’entretiennent l’art et la science aujourd’hui dans les pratiques artistiques.

Chaque classe a travaillé sur le thème du paysage, propice à l’espace virtuel offert comme « page blanche » aux élèves.  Les élèves ont d’abord envisagé le dessin en deux dimensions avant de travaillé par binôme, à la réalisation de leur dessin 3D. Chacun des membres du groupe était équipé d’un casque de réalité virtuelle, dans un espace dédié. Physiquement, les élèves étaient dans deux espaces distincts. Dans l’univers virtuel, ils se retrouvaient dans le même espace. 

La pratique du dessin 3D questionne le dessin traditionnel. Peut-on dessiner sans support matériel ? Comment le dessin sort de la surface en deux dimensions pour atteindre la trois dimension ? Quelle est la place du réel dans cette pratique du virtuel ? 

Au cours de l’atelier, chaque binôme a dû prendre en compte les autres membres de la classe et les paysages réalisés, afin de produire une réalisation collective. L'ensemble de leur travail a été présenté au sein de l'exposition eroa : on pouvait y trouver des dessins imprimés extrait de l’espace virtuel, des vidéos nous permettant d’entrer et de déambuler dans les dessins produits par les élèves, ainsi d’une vidéo du projet en cours « Mirages », nouveau dispositif de réalité virtuelle réalisé par Pauline De Chalendar.

 

Atelier découverte parents/enfants

A la suite des deux ateliers du 29 et 30 avril, un atelier découverte parents-enfants a été proposé par l’artiste, ouvert également à toutes personnes intéressées. Les uns et les autres ont ainsi pu s’essayer à la découverte de cet outil et mener l’expérience brève d’une rencontre avec le projet mené par Pauline De Chalendar, extension de son œuvre intitulée A main levée.

<diapo>i1.jpg;i2.jpg;i3.jpg;i4.jpg;i5.jpg;i6.jpg;i7.jpg;i8.jpg;i9.jpg;i10.jpg;i11.jpg;i12.jpg;i13.jpg;i14.jpg;i15.jpg;i16.jpg;i17.jpg;i18.jpg;i19.jpg;i20.jpg;i21.jpg;i22.jpg;i23.jpg;i24.jpg;i25.jpg:i26.jpg;i27.jpg;i28.jpg;i29.jpg;i30.jpg;i31.jpg;i32.jpg;i33.jpg;i34.jpg;i35.jpg;i36.jpg;i37.jpg;i38.jpg;i39.jpg;i40.jpg;i41.jpg;i42.jpg;i43.jpg;i44.jpg;i45.jpg;i46.jpg;i47.jpg;i48.jpg;i49jpg;i50.jpg;i51.jpg;i52.jpg;i53.jpg;i54.jpg;i55.jpg;i56.jpg;i57.jpg;i58.jpg;i59.jpg;i60.jpg;i61.jpg;i62.jpg;i63.jpg;i64.jpg;i65.jpg;i66.jpg;i67.jpg;i68.jpg;i69.jpg;i70.jpg;i71.jpg;i72.jpg;i73.jpg;i74.jpg;i75.jpg;i76.jpg<diapo>